VALORISER LA MÉMOIRE ET LE PATRIMOINE CULTUREL DES COMMUNAUTÉS INDIGÈNES

Site Instituto Interdisciplinario Puneño

Avec des archéologues l’équipe de recherche de l’Institut Interdisciplinaire de la Puña (InIP-UNCA) travaille depuis plus de 25 ans dans la région de Laguna Blanca ( Province de Catamarca, Argentine ), dans les hauts-plateaux ( la Puña ) du Nord-Ouest argentin autour de différents objectifs : 

  • la recherche scientifique en archéologie et ethnoarchéologie,
  • la valorisation du patrimoine local au travers d’un musée intégral créé à Laguna Blanca en 1997, 
  • une pratique scientifique socialement utile aux communautés locales, en particulier les 5 communautés indigènes de la région de Laguna Blanca.

L’équipe travaille durant l’année dans son laboratoire à San Fernando del Valle de Catamarca, à 450km de Laguna Blanca. Elle est constituée d’étudiants des cursus d’archéologie, patrimoine culturel et anthropologie de l’Université de Catamarca, de doctorants en archéologie, d’un directeur, tous bénévoles, et d’une muséologue.

Les services civiques apporteront leur engagement aux côtés des personnes bénévoles.

La région de Laguna Blanca se situe dans la Puna de Catamarca, au-dessus de 3.500m d’altitude. La région présente des témoignages de la présence de populations sédentaires depuis plus de 2500 ans, mais aussi des manifestations de populations nomades remontant à plus de 10000 ans. Dans une région marquée par l’appropriation des territoires traditionnels indigènes par de grands propriétaires terriens, le travail de l’équipe de recherche s’oriente au contraire vers un échange permanent entre pratique scientifique et savoir-faire indigènes et une réappropriation par les communautés indigènes locales de leur patrimoine. Actuellement, environ 900 personnes habitent dans la région de Laguna Blanca et vivent principalement grâce au travail salarié pour l’Etat, complété par une agriculture familiale, l’élevage de moutons et lamas et l’artisanat de la laine.

Le musée intégral de Laguna Blanca est un musée universitaire qui cherche à mettre en avant les savoir-faire locaux, la richesse culturelle et naturelle, et le patrimoine intégral de la région. De type communautaire et territorial, il s’étend sur 10.000km² et comprend entre autres un centre de réception et interprétation, un parc botanique, un sentier d’interprétation et des circuits d’art rupestre.

 

 

Durant l’année l’équipe se rend lors de voyages courts à Laguna Blanca pour des missions ponctuelles telles que des travaux de prospections et relevés territoriaux pour les communautés indigènes, participation aux assemblées indigènes, fêtes et évènements locaux, suivi des travaux en cours sur la parcelle du Centre d’interprétation (construction d’un marché artisanal et d’un réfectoire). Deux fois par an, en novembre/décembre et février/mars, l’équipe réalise des missions longues (3 à 4 semaines) à Laguna Blanca pour la réalisation de tâches plus spécifiquement archéologiques (prospections, sondages ou fouilles).

 

Le jeune volontaire en Service Civique participe à des actions de terrain qui font le lien entre l’approche mémorielle et l’approche archivistique, et rendent compréhensibles les enjeux actuels du « vivre ensemble ». En particulier, le volontaire est intégré dans les programmes de collecte (récolement) autour de la thématique « mémoire et histoire locales », en lien avec les centres d’archives et en dialogue construit avec les populations.

Missions :

• Le volontaire collabore à la sauvegarde et à la conservation des traces du passé local. Initié aux méthodes développées par les services d’archives, il coopère aux opérations de collecte des témoignages oraux auprès de la population, en lien avec les centres communautaires et les centres sociaux. Ces collectes ont pour objet l’histoire et les pratiques locales, la mémoire collective et la compréhension des évolutions importantes.

• Il contribue à la valorisation de ces campagnes de collecte en participant à la mise en oeuvre de dispositifs de médiation numérique innovants et participatifs, par exemple l’indexation contributive.

• Il participe à l’organisation de moments symboliques et/ou festifs pour la restitution de ces actions de patrimonialisation à la communauté.

 

Pour faciliter la préparation de votre mission diverses dispositions sont mises en place :

– Une préparation au départ d’une durée de 2 jours est assurée par International Impact.

La formation comporte :

  • le témoignage d’un ancien volontaire parti en mission, 
  • un module santé
  • un module sécurité (comportement du volontaire, délinquence,  Constant Companion Card, Assurances, Visa, etc.), 
  • un module interculturel (bases sur le choc culturel, cycle psychologique, contre-choc culturel).
  • les méfaits du don (et les nouvelles formes d’actions solidaires).

 Elle est assurée en groupe de volontaires prêts au départ et se déroule à Paris en présentiel. 

–  International Impact met en place le suivi des volontaires avec des entretiens skype périodiques. 

–  Une assurance est contractée par International Impact pour la durée de votre mission. Elle comprend trois volets : responsabilité civile, santé et rapatriement.

Une formation culturelle locale sera également dispensée par les équipes de l’Instituto Interdisciplinario Puneno – UNCA ainsi qu’un rendez-vous hebdomadaire formel avec l’accompagnateur à l’étranger.

Le billet d’avion est à la charge du volontaire et doit adhérer à l’association une fois son contrat signé.

 

L’InIP-UNCA dispose de ses propres locaux dans la ville de San Fernando del Valle de Catamarca, avec tout le matériel informatique nécessaire au déroulement de ses activités : plusieurs ordinateurs de bureau et portables, tous équipés des programmes habituellement utilisés par l’équipe (FileMaker Pro, AutoCAD, CorelDRAW, suite Office, Illustrator, Inkscape, MapSource, TopoCal, ArcGIS, etc.), imprimantes, etc. Également matériel photographique complet. Les locaux disposent d’une connexion wi-fi.

A Laguna Blanca, le musée comprend aussi une résidence universitaire équipée en dur de dortoirs, cuisine, sanitaires, etc. Les voyages à Laguna Blanca depuis San Fernando ainsi que l’hébergement, la nourriture et les déplacements durant les missions sur place sont à la charge de l’Institut. 

À San Fernando del Valle de Catamarca, le logement est à la charge du volontaire. Des studios ou co-location peuvent être mis à disposition pour un coût mensuel de 250€.

Les volontaires ont un impact sur les Objectifs de Développement Durable suivants :

11-Villes et communautés durables; 4-Éducation de qualité; 10-Réduction des inégalités; 16-Paix, justice et institutions efficaces; 17-Partenariats pour la réalisation des objectifs.

 

To apply for this job please visit www.service-civique.gouv.fr.